Cueille pour survivre

La nature est généreuse, les plantes peuvent elles aussi t’alimenter.

Moment de lecture technique

De manière générale, ne mange jamais quelque chose que tu n’as pas identifié comme étant comestible, soit parce que tu le connais, soit parce que tu as fait le test de comestibilité. Si tu connais quelque chose, vérifie que cette connaissance s’applique à ton nouvel environnement. La comestibilité de nombreuses espèces varie selon les écosystèmes. Une plante est toujours composée de plusieurs entités ayant un rôle spécifique, dont la défense, la recherche d’eau… Ces entités ont des compositions variées, certaines peuvent être comestibles et d’autres non.
De manière générale, évites de manger ce qui est composé de sève laiteuse ou colorée, des graines ressemblant à des fèves, des bulbes et tout ce qui a des graines à l’intérieur d’une gousse. Évite aussi les goûts amers ou de savon, ainsi que tout ce qui a des épines, des poils fins et des aiguillons, les épis refermant des parties roses, violettes ou noires, les feuilles regroupées par trois, la liste est encore longue… mais tu sais maintenant qu’il faut faire attention ! Retiens que les parties les plus comestibles sont généralement les jeunes feuilles, les jeunes pousses, les racines fraîches, les boutons floraux, les réceptacles floraux, les pétales, les bourgeons, les tiges, les fruits, les graines, les écorces et les mousses.