Décides des arrêts stratégiques

Tu es en route, tu pars le plus loin possible sans te retourner. Tu passes de véhicule en véhicule, tellement que ça te donne l’impression de changer de peau. Tu t’éloignes de ton ancien conditionnement… et plus tu affines ta connaissance du stop, plus tu réalises à quel point le contexte où tu t’arrêtes affecte tes avancées.

Moment de lecture technique

Lorsque tu es déjà en route et bien lancé, il est important de choisir tes étapes. Le pire étant de rester bloqué à un endroit où personne ne va, ou à un endroit où les gens circulent dans le sens opposé à ta destination. Sur les grandes distances, vise toujours les stations essence, les gens qui s’y arrêtent vont généralement plus loin … ! Mis à part les aires de repos, toutes les stations essence ne sont pas équivalentes en termes de passage. Les moins chères et les plus équipées en facilités sont les plus prisées. Il est préférable de s’arrêter à une grande station essence peuplée qu’à un endroit perdu, même si cela signifie descendre de la voiture 10 km après y être monté, et même si tu aurais pu aller 50 km plus loin. Lorsque tu es avec un conducteur qui s’arrête dans une grande ville qui se trouve avant ta destination, il vaut mieux que tu descendes au moins 70 km avant la destination finale du conducteur. Les 70 km prennent en compte le fait que dans la plupart des pays, on trouve des stations essence à peu près tous les 60 km. Descendre à cette distance permet de ne pas tomber sur une station où la majorité des gens s’arrêtent pour prendre de l’essence avant de rentrer chez eux. Cela t’évitera aussi de te faire déposer en ville alors que tu étais si bien parti sur la grande route qui te dirigeait directement vers ta destination. Lorsque tu veux aller vite, restes sur la route la plus large possible. Prends aussi en compte que les véhicules terrestres sont les moyens de transport intermédiaires de tout déplacement aérien, maritime et ferroviaire. Ces gares ne sont pas si courantes, et les gens qui y vont pour déposer ou récupérer leurs proches viennent souvent de loin. Ces endroits constituent des emplacements de choix lorsqu’ils sont isolés dans la campagne ou dans de petits villages. Le reste du temps, vise toujours les endroits où les conducteurs s’arrêtent d’eux-mêmes (stop, cédez le passage, feu). Si aucune signalisation n’est présente et que tu es le long d’une route, choisis l’endroit où le conducteur à le plus de visibilité et un espace pour s’arrêter sur le côté. À un bon spot de stop, au moins un conducteur sur cinq te regarde dans les yeux et a le temps d’avoir une vraie interaction visuelle avec toi.