Faire un piège

Moment de lecture technique

Pour ce qui est du type de piège, au plus tu le confectionneras avec des éléments endémiques au plus il se fondra dans l’environnement naturel de l’animal. Tu pourras toujours suppléer ton piège d’appâts pour motiver l’animal à prendre ton passage. L’essence d’un piège est généralement d’immobiliser l’animal, à l’aide de cordes pour le garder dans un périmètre, ou d’espace de confinement duquel il ne peut naturellement pas se tirer. Si tu as une corde, il faut l’adapter un peu pour qu’elle puisse saisir un animal ; le plus simple des nœuds est le nœud coulant. Il faut que la boucle soit assez grosse pour prendre le type de gibier que tu vises, mais assez petit pour qu’il ne passe pas simplement au travers. Tu peux prévoir d’attraper l’animal par le cou ou par une de ses pattes. Si tu comptes l’attraper par le cou, tu peux accrocher l’autre bout de la corde à un arbre ou un gros bout de bois, et faire trainer la ficelle au sol ou la camoufler. Lorsqu’il se fera attraper, il luttera sans pouvoir se défaire et tu le récupéreras épuisé. Si tu comptes l’attraper par l’une de ses pattes ou un endroit quelconque, prévois le fait qu’il ait des dents et une bouche et qu’il pourrait très bien desserrer le nœud. Dans ce type de cas, mieux vaut accrocher le bout de la corde en hauteur, et prévoir que la corde se tende. Si tu n’as pas de corde ou que tu ne sais pas en faire, tu peux creuser un trou assez profond et le camoufler pour que la proie y tombe, tu peux aussi y de grosses piques qui l’immobilisent lorsqu’il tombe dedans, ou fabriquer une cage et la faire tomber sur eux, ou utiliser de grosses pierres. Toujours dans le but de chercher à immobiliser l’animal que tu surprends dans ses habitudes.