La pêche

Au Taravo, la rivière du moulin, je repère les coins les plus sombres et profonds, ainsi que ceux proches des berges et abrités par de la végétation, et les espaces où des tourbillons se forment derrière des rochers. Ensuite je passe à la préparation du piège.

Moment de lecture technique

Pour accrocher et limiter les mouvements des animaux aquatiques, utilise un fil ou une corde, munis d’un matériau qui s’accroche à lui, souvent des hameçons ou des bouts de bois, des os ou autres matériaux qui peuvent se glisser dans leur bouche. Un mouvement du poisson et/ou de ta part permettra ensuite qu’il se bloque dans sa bouche. Tu n’auras plus qu’à le remonter, parfois après un dur combat pour le fatiguer. Si tu souhaites l’immobiliser, tu peux utiliser une cage, un filet ou tout autre matériau qui pourrait permettre de le bloquer dans ses mouvements. Si te veux le faire venir à toi, et dans tous les cas si tu veux l’immobiliser ou l’accrocher, tu es souvent obligé de lui donner une raison de venir, à moins que tu n’aies modifié son contexte pour réduire sa possibilité de mouvement à un espace qui te permet de prendre le dessus sur ses avantages physiques, tu seras souvent obliger d’utiliser des appâts. Si tu n’en as aucun, commence par chercher des insectes dans les environs, les sauterelles, les vers, etc. mais aussi l’intérieur des coquillages ou de crustacé et toute forme de vie un peu gluante ou d’une taille assez petite pour rentrer dans la bouche de ton futur repas. Enlève toujours la partie protectrice (coquille, dard, etc.) de ton appât. Si tu ne trouves rien, tu peux fabriquer un appât artificiel, le but sera à chaque fois d’obtenir quelque chose de brillant, de coloré ou de scintillant. Tu peux fabriquer des appâts avec du tissu, des éléments naturels comme des plumes, des minéraux, etc. Si tu captures un animal aquatique par chance ou avec technique, en le nettoyant, regarde ce qui se trouve dans son estomac et découvre ce qu’il mange. Tu pourras ensuite chercher la même chose pour multiplier tes chances de succès. Si ces appâts ne marchent pas, tu peux utiliser les intestins, les yeux ou d’autres morceaux de ta première pèchent. Si ton premier poisson est petit, tu peux aussi lui mettre une accroche sur son dos, sa queue ou ses lèvres, qui soit assez grosse pour pouvoir saisir un autre poisson.

J’accroche un hameçon sur ma bobine de fil de nylon et y mets la sauterelle. Une fois dans l’eau, la sauterelle doit se trouver sous l’eau, à un endroit sans trop de courants. J’ajoute quelques plombs à ma ligne s’ils sont nécessaires à ce que l’ensemble du piège reste stable. J’accroche ensuite le fil de nylon à une branche ou un rocher, qui se chargera de retenir le poisson ferré.